Carême
 

Le carême est une période de quarante-six jours
située entre le mardi gras et le jour de Pâques !
 

 

Revenons un peu sur l’arithmétique ! Car en réalité, c’est plus compliqué que cela : si on compte du Mercredi des Cendres à Pâques on a 46 jours !  

 

Le « 40 » voilà le nombre de l'attente, de la préparation, et aussi de l'épreuve ! Les écrivains bibliques jalonnent ....

 

Alors le carême inaugure une transformation, une conversion. La conversion cela fait penser ....

 

Quand vous pensez Carême c’est le mot « jeûne » qui clignote ?
Mais le jeûne ........

 

Bon  c’est Mercredi ! Mercredi des cendres : première étape du chemin…. Et le chemin   poussé par l’esprit conduit au désert !

 

Carême pratiquement : ....

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Autrement dit le Carême,
qui vient d’un mot latin « quarante »,
nous dit les 40 jours pour se préparer à la fête de Pâques.
Allez soyons plus pro !
« Quaresima » altération du latin chrétien «quadragesima »
(sous-entendu : dies) veut dire littéralement 
« le quarantième jour » … avant Pâques (St Jérôme )

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous parlons de 40 jours !
C’est ne pas compter les dimanches,
car le dimanche, le Carême est interdit !
C’est un jour où on ne jeûne pas,
car c’est le Jour du Seigneur !
A consommer sans  modération et joyeusement  !
Si on essaie de voir plus loin que le bout de son nez…
le chemin de Carême s’allonge des 50 jours d’après Pâques
qui nous conduisent à la Pentecôte !

Quoi ?  40 ou 46 jours faut savoir !

Et bien évidemment le « chiffre est symbolique »
il fait référence à mille et une choses !

Tiens par exemple la gestation de l’enfant les fameux 9 mois c’est aussi  « 40 » semaines nécessaires pour donner la vie à un enfant !

 

 

 

 

 

 

Le « 40 » voilà le nombre de l'attente, de la préparation, et aussi de l'épreuve !
Les écrivains bibliques jalonnent l'histoire du salut d’événements majeurs
Quarante jours de pluie punissent l'humanité pécheresse
(Genèse, 7, 4).
L'alliance avec Noé suit quarante jours du déluge !
Moïse est appelé par Dieu à quarante ans
et demeure quarante jours au sommet du Sinaï.
Les Hébreux sont en exode, errant quarante ans dans le désert
(Nombres, 32, 13).
Saül, David Salomon règne quarante ans
(Il Samuel 5, 4) (I Rois 11, 42)

Jésus n’est pas en reste ! On le conduit au Temple quarante jours après sa naissance il inaugure sa prédication par un séjour  au désert, conduit pas l’esprit Saint  pour 40 jours ! A partir de là sa prédication durera 40 mois brutalement stoppée par une croix en travers du chemin !
Son Père le ressuscite après 40 heures de séjour des morts. Et le voilà, le Ressuscité qui apparait à ses disciples pendant les quarante jours qui précèdent l'Ascension…Ce nombre est terrible : achèvement, maturité, fin d’une épreuve, fin d’un cycle  pour un temps nouveau.  Un temps régénéré qui n’aboutit pas à une simple répétition, mais à un changement radical : un passage à un autre ordre d'action et de vie.
Alors voilà que 40 jours, devient le signe du mûrissement, de la gestation, de l’itinéraire, du chemin vers...

 

 

 

La conversion cela fait penser au ski… Au « chasse-neige » . bah voilà bien une technique ringarde. Pourtant je me rappelle qu’elle m’a sauvé de la difficulté  maintes fois pour négocier des virages en pente difficile. C’est ainsi que moi novice en ski et maîtrisant la conversion je fis des traversées en passant partout, presque !
Bon l’objectif est simple pour la conversion il s’agit de mettre ses skis dans la direction opposée.
Changement à 180 degrés. Ou de mettre sa vie en positon  opposée aux mouvements périlleux ou incertains !
Carême pour  tenter d’être plus vrai, face à Dieu, face aux autres et face à soi-même. n’y a pas de relation avec Jésus, ou avec Dieu,  sans cette part d’obstination… de travail sur soi
qui consiste à descendre en soi, à fréquenter les blessures de sa vie,
à habiter  les questions de l’aujourd’hui, à  cohabiter avec le merveilleux parfois insoutenable et le douloureux  souvent insupportable !
Et oui le Carême, c’est d’abord ce temps donné pour travailler sur soi-même et sur sa manière d’être avec les autres et avec Dieu pour en une rencontre joyeuse !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le jeûne reste simplement un moyen pour ce travail sur soi, et ouvert sur la rencontre !  C’est surement pour cela  que nous déclinions tout aussitôt après Carême et  jeûne les mots précieux qui font naître  la prière et le partage.
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Désert ! Terre minérale, sans eau.

Désert aux jours torrides,
aux nuits glaciales, peu propices à la vie !

Désert : douceurs des sables sculptés
par les griffes du vent, évasion, exotisme : immensité qui émerveille !
Désert : horizon de pierres qui chargent la terre et de roches qui blessent le ciel.  

Désert : terre à l’écart, isolée, sans eau

qui attise notre soif et purifie nos désirs

 

Désert : traversée redoutable : Grande solitude,

dépression, isolement moral.

 

Désert, vide, solitude, abandon, insomnies, perte de l’être cher !

Nos déserts sont aussi nos heures et nos traversées sans espoir
nos mises à l’écart, nos rejets ou l’exclusion .... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Quel est le désert de Jésus ?

Un espace de 40 jours, comme les 40 ans de la traversée mouvementée, chaotique, faite d’épreuves et de tentations du peuple de Dieu en quête d’un paradis, d’une terre promise !

Comme l’Esprit planait sur le tohu-bohu  primordial l’Esprit plane sur les eaux du Jourdain au baptême de Jésus et le pousse dans le désert !

Désert, terre informe et vide du commencement du monde.

Marc nous met en mouvement. L’œuvre de Dieu est annoncée…


Si le 7ième  jour était vie, le 40ième  sera plénitude de vie ! Emergence de l’homme nouveau. Nouvelle Genèse. Nouveau commencement: Jésus est le nouvel Adam !

Adam, le « terreux »  est né d’une terre vierge,
Jésus nouvel Adam est né d’une mère vierge !

Il est Amour tout entier, comme Dieu ! Un Dieu éclatant de lumière qui irradie

A tel point que nos yeux ne peuvent soutenir sa clarté !

Jésus est Lumière du monde, douce, visible, de qui chaque regard qu’il pose sur moi est signe d’Amour ! Il  habite et imprime nos déserts !

Adam vivait parmi les bêtes sauvages et les anges, harmonie d’une vie en paradis !

L’arbre lui a apporté la mort, l’exil : ce passage du paradis au désert.  

Jésus rejoint l’humanité au désert, en son désert Il sait où cette humanité s’est égarée. Il nous ramène du désert au paradis perdu !  L’arbre qui se profile est arbre de vie !

 

 

 

 

L’expérience de Jésus au désert dure 40 jours, Intense de vie et de combats
puisqu’il nous rejoint, il vit la tentation, le combat contre Satan, c’est à dire contre tout ce qui se met en travers de nos chemins et de nos vies ! … Mais il demeure avec Dieu !
40 ans, jours.. heures, c’est le temps de l’attente de la préparation active, de l’épreuve qui ouvre à une nouvelle période une nouvelle vie !


Feras-tu de ton carême de ces 40 jours un temps de préparation active ?

 

Active de charité : le temps de trouver le moyen de dire à l’autre, proche, frère conjoint ami, parent : « tu sais, tu as vraiment de l’importance à mes yeux »

pour libérer ton cœur

 

Active de prière : le temps de trouver le moyen de dire à Dieu un « je t’aime » sincère pour libérer ton cœur

 

Active en jeûne : le temps de trouver le moyen de t’abstenir de ce qui n’est pas essentiel.  Pour libérer ton cœur ...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Feras-tu de ton carême de ces 40 jours un temps de mouvement ?


Comme…

 

-    des jeunes qui se mettent en route au feu de l’Esprit

-    des communautés qui se mettent en route pour envisager leur avenir

-    des témoins qui luttent pour un monde plus juste et plus fraternel

-    des militants pour qui tout homme est histoire sacrée…


Feras-tu de ton carême de ces 40 jours un temps de mouvement ?

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

D’abord « tombe comme mars en carême ! »
Arrive inévitablement à ce moment !

Et ne prend pas une face de carême mais fait bonne figure :
le visage riche et coloré !
Pas question non plus de « Mettre le carême bien haut. » c'est-à-dire d’exiger des choses trop difficiles, ce genre de chose promise n'arrive pas de si tôt !

Or, se contenter d'une brème [un poisson aux nombreuses arêtes], c'est exagérer le carême !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

Avent

Noel

Epiphanie
Carême
Pâques
Pentecôte
15 Août
Toussaint